Malgré tous les traitements que vous avez essayés et le suivi ostéopathique, vous souffrez toujours du dos ? Dans ce cas, le médecin peut envisager de vous faire subir une arthrodèse. Sachez qu’en post-opératoire, l’ostéopathie peut aussi être d’une grande utilité. En prenant rendez-vous chez votre ostéopathe, vous réduirez votre période de convalescence et pourrez ainsi reprendre plus rapidement vos activités.

L’arthrodèse, c’est quoi ?

L’arthrodèse est une intervention chirurgicale qui consiste à souder plusieurs vertèbres entre elles. Le but est d’empêcher les mouvements de ces dernières à l’origine des douleurs. L’opération est effectuée sous anesthésie générale. Le chirurgien pratique une incision de façon à avoir un accès direct aux vertèbres concernées. Pour les fusionner, celui-ci va utiliser des vis, des plaques ou des tiges en métal. Pour maintenir les vertèbres ensemble, il va également s’aider de greffons osseux, généralement prélevés sur le bassin du patient. Une fois l’arthrodèse terminée, le chirurgien recoud la plaie et garde le patient quelques jours en observation. Cette période permet, entre autres, de surveiller l’apparition éventuelle d’infections et d’effectuer le premier lever dès le lendemain, sous la surveillance du personnel médical.

Dans quels cas recourt-on à l’arthrodèse ?

L’arthrodèse est préconisée lorsque la douleur dorsale n’a pas pu être soulagée par les traitements médicamenteux, ni par l’action d’un ostéopathe ou d’un kinésithérapeute. Elle doit aussi être caractérisée par son intensité et par le fait qu’elle persiste au-delà de six mois. De plus, le patient souffre généralement de problèmes neurologiques qui réduisent à la fois ses sensations et sa mobilité, jusqu’à parfois une invalidité plus ou moins importante. Avant de décider de pratiquer l’arthrodèse, le chirurgien va peser le pour et le contre, pour prendre notamment en compte différents facteurs de risques comme un mauvais état de santé général, un âge avancé ou des difficultés particulières à se remettre d’opérations chirurgicales passées.

Quelles sont les pathologies concernées par l’arthrodèse ?

Il existe différentes pathologies restant rebelles aux traitements et qui débouchent fréquemment sur une arthrodèse. Parmi celles-ci, on retrouve :

  • La hernie discale : pour diverses raisons (vieillissement, contraintes trop importantes…), il arrive qu’un disque intervertébral se fissure ou se rompe, expulsant son noyau qui vient faire « hernie » contre la racine nerveuse adjacente.
  • La scoliose : cette déformation du dos entraîne une déviation de la colonne vertébrale qui, vue de face, prend la forme d’un « S » au lieu d’être droite. Dans ce cas, l’arthrodèse va être effectuée dans le but de redresser la colonne.
  • La discopathie dégénérative : touchant principalement les personnes de plus de cinquante ans, cette pathologie entraîne une dégénérescence des disques intervertébraux qui perdent leur souplesse et ne jouent plus leur rôle d’amortisseur.
  • Le spondylolisthésis : ce mot barbare correspond au glissement d’une vertèbre vers l’avant qui peut être la conséquence d’un choc ou d’un manque d’ossification de cette dernière.
  • La sténose rachidienne : dans ce cas, la douleur justifiant l’arthrodèse est due au rétrécissement du canal lombaire, orifice situé au centre de chaque vertèbre. Comme des racines nerveuses passent à cet endroit, si elles sont comprimées, par manque de place, elles déclenchent la douleur.

Comment l’ostéopathie peut vous aider après une arthrodèse ?

Après une arthrodèse, il est rare que les douleurs aient totalement disparu. Même si c’est le cas juste après votre sortie d’hôpital, celles-ci reviennent souvent à plus ou moins long terme. Or, l’ostéopathie peut vous aider à ne plus du tout souffrir du dos. Pour cela, il va agir à plusieurs niveaux. Tout d’abord, il va stimuler vos organes, comme le foie ou les reins, pour éliminer plus rapidement les résidus des produits anesthésiants. Cette action redonner plus d’énergie à votre organisme globalement. Votre praticien va également travailler sur les tissus cicatriciels qui ont tendance à « coller », ce qui crée des tensions sur la zone. L’ostéopathe va donc redonner de l’élasticité à la peau jusqu’aux couches profondes de celle-ci. Enfin, comme vous allez devoir réapprendre à vivre avec une nouvelle position de la colonne vertébrale, pour être sûr de supprimer définitivement les douleurs, votre ostéopathe va vous aider à vous habituer à cette nouvelle version de votre dos. Pour cela, il va diminuer les tensions inhérentes à celle-ci et apporter un nouvel équilibre durable à votre corps.

Être suivi par un ostéopathe avant une arthrodèse va augmenter vos chances pour guérir plus vite. Cependant, il est également essentiel de poursuivre ces consultations après l’opération. En effet, celles-ci vont aider votre organisme à se remettre du traumatisme subi durant l’intervention, et va également soulager vos douleurs. De plus, sur le long terme, l’action de l’ostéopathe vous permettra de dire totalement adieu à vos maux de dos.

Les conseils donnés dans cet article ne se substituent, en aucun cas, à un diagnostic posé par un médecin ou par tout autre professionnel de santé, ni à un traitement médical.